samedi 21 janvier 2012

Jolie Bobine, encore quelques recherches...

Enfin mises en page, voici des bouts de travaux, par ci, par la, un peu de concept, de modé, de textures....
Pour commencer, la maison de Bobine... Puisqu'étant couturière, c'est tout logiquement qu'elle s'est aménagé un chez elle douillet et fonctionnel.
Un tapis de mètres mesureur, des jardinières d'épingles, un dé à coudre en guise de corbeilles...tel est la maison rafistolée de Bobine...




En second, un travail de silhouettes pour pouvoir avancer au maximum le design de la ballerine. Pour l'histoire, elle devait être symbole de perfection et de beauté froide. En permanence sur sa boite, l'ensemble se devait d'être harmonieux, pour pouvoir d'avantage isoler Bobine.




C'est en réponse à cette harmonie de la ballerine que la petite Bobine va s'enfoncer dans une toile de fils..Elle veut le même statut que la ballerine, elle se coud donc une robe, fantasmée, qui lui donne assez de courage pour prendre cette place qu'elle envie tant...Dans sa joie, elle réalise que sa robe a l'aspect de sa folie, plus terne que son fantasme, moins bien cousu, version écorchée de son mental...

Il était donc important que les deux robes se ressemblent, tout en se différenciant à l'extrême..